Comment préparer un sol dur ? (Dalle béton, bois, carrelage, ciment, goudron…)

Quelles sont les étapes essentielles à suivre pour réussir l’installation d’une pelouse artificielle sur sol dur ? Ce type de chantier est-il difficile à mettre en œuvre ? Quels sont les pièges à éviter ? Voici toutes les astuces pour réussir la pose de faux gazon sur sol dur !

Poser un faux gazon sur sol dur nécessite une préparation minutieuse

Pour un rendu esthétique et durable, le gazon synthétique doit être posé sur un sol propre, lisse et compact. Ce principe s’applique aussi bien sur de la terre ou du remblais que sur tous les types de sols durs.

Poser du gazon synthétique sur un sol propre ?

Le support sur lequel sera fixée votre future pelouse artificielle se doit d’être propre et sec. Par propre, on entend qu’il doit être dépoussiéré au maximum. Si votre sol est taché par exemple, cela n’aura aucune incidence sur la solidité de vos fixations. Par contre, il sera très difficile d’employer efficacement une colle polymère sur un sol poussiéreux ou qui s’effrite abondamment.

Dans ce cas, il faut donc éliminer le maximum d’impuretés avant de recouvrir une surface par du gazon synthétique. Utilisez pour cela un nettoyeur haute pression. Enlevez mousses, moisissures et saletés.

Poser sur un sol lisse ?

Poser sur un sol lisse possède deux avantages. Tout d’abord, le jour de la pose, le gazon synthétique sera plus facile à installer. En effet, le revêtement glissera mieux sur un sol lisse que sur un sol rugueux ou possédant de nombreuses aspérités. Ce confort vous permettra d’ajuster vos lés de gazon à la perfection sans avoir à fournir de gros efforts. C’est toujours appréciable, surtout lorsque l’on manipule des rouleaux de 4 mètres ! Pour rappel, un mètre carré de gazon synthétique de qualité pèse environ 3 kilos. Un rouleau standard, large de 4 mètres et long de 12,5 mètres, pèse environ 150 kilos !

Qu’un sol soit lisse permet aussi d’éviter les plis lors de la pose. Plus votre sol sera lisse, mieux vous arriverez à tendre vos morceaux de gazon synthétique. Le rendu final n’en sera que meilleur.

Poser sur un sol compact ?

Plus votre sol sera compact, plus votre installation sera durable. Le gazon synthétique est un produit conçu pour durer dans le temps. Lui offrir une pose parfaite c’est bénéficier à 100% de cette durabilité. Sur un sol bancal ou peu stable, le gazon synthétique n’aura qu’un rôle temporaire de cache misère, mais les gros défauts (dalle mal scellée, carreaux cassés, béton fissuré, angles saillants, bois pourri…) finiront par ressortir tôt ou tard et pourraient, à la longue, l’endommager ou nuire à l’esthétisme de votre aménagement.

Qu’est-ce qu’un sol dur ?

Un sol dur peut être de différentes natures. Une terrasse en bois, un carrelage, un dallage, un enrobé ou une simple dalle en béton sont autant de sols durs.

Leur préparation présente quelques points communs. Pour réussir la pose de gazon synthétique sur n’importe quel sol dur, la surface à recouvrir doit donc être stable, propre, non poreuse et non friable.

Comment traiter le béton ?

Le béton s’use avec le temps. Les efforts et les charges qu’il supporte peuvent le fragiliser. Dans ce cas, des fissures de différentes natures se forment parfois à sa surface. Certaines sont superficielles, d’autres plus profondes. A vous de faire le diagnostic qui s’impose et de choisir l’intervention adéquate pour éliminer ces défauts.

Le cas des fissures structurelles

Pour chaque fissure, il existe une méthode adaptée, pour les traiter et les éliminer.

Faites un premier tri entre les fissures dites « structurelles » et les autres, moins préoccupantes. Les fissures structurelles sont généralement longues et profondes. Les autres types de fissures, gênantes pour l’œil, sont généralement sans danger. Il convient de les surveiller quand même, pour éviter qu’elles n’entraînent des problèmes de structure ou d’infiltration d’eau.

Dans le cas de fissures structurelles non évolutives ou « passives », un traitement par injection de résine époxy peut s’avérer nécessaire.

Dans le cas de crevasses plus importantes, tournez-vous vers un professionnel pouvant corriger ces défauts structurels en profondeur.

Pas d’intervention sur les fissures superficielles

Dans le cas de craquelures ou de fissures superficielles, inutile d’intervenir. Elles ne seront pas un frein à la pose de gazon synthétique. Dépoussiérez simplement la zone à recouvrir. Enlevez les mousses et autres dépôts à l’aide d’un jet d’eau à haute pression. Recouvrez votre support après séchage.

Réalisez vos découpes et vos jonctions avant de fixer votre gazon au sol, de façon superficielle, à l’aide de scotch double-face, ou plus solidement, à l’aide de colle polyuréthane ou bi-composante.

Dans quels cas réaliser un ragréage ?

On parle souvent de ragréage lorsqu’il s’agit de rectifier des imperfections ou de rattraper des dénivelés sur des sols non réguliers présentant de nombreux défauts de planéité.

Lors d’un ragréage, on recouvre le sol d’un mortier de nivellement, lisse et uniforme. Celui-ci permet de retrouver une surface parfaitement plane, voire de créer la pente manquante à un écoulement efficace des eaux de pluie.
Le ragréage rattrape tous les types de dénivelés inférieurs à 3 centimètres sans avoir à entreprendre de rénovation ni de démolition trop importantes.

Réalisation d'un ragréage pour réparer une fissure Réparer un sol fissurer pour poser du gazon synthétique : dalle, carrelage

Quels supports acceptent les couches d’usure ou « ragréage » ?

Tous ces supports peuvent bénéficier d’un ragréage :

  • Béton, béton allégé, chape ciment, dalle surfacée en béton, éléments en béton préfabriqués
  • Asphalte, enrobé, dalles autobloquantes
  • Panneaux de bois (CTBX, CTBH, OSB)
  • Carrelage, dalle en plastique rigide
  • Terre cuite poncée

Recouvrir de gazon artificiel un ancien dallage ou carrelage

Le gazon synthétique s’intègre à toutes les architectures. Recouvrir de faux gazon, du carrelage, des dalles autobloquantes et tout autre type de sols stratifiés ou de faïences, est totalement faisable et, la plupart du temps, très facile à entreprendre.

Le plus long et le plus fastidieux sera de réaliser découpes et jonctions. Pour un résultat parfait, assurez-vous qu’aucun carreau ni dalle ne soit endommagé ni descellé. Dans le cas inverse : fixez les éléments bancals, comblez les trous et les plus grosses fissures, aplanissez les bosses

Comment préparer le bois à recevoir du gazon synthétique ?

Pour un parquet ou une terrasse en bois, veillez seulement à supprimer toutes les irrégularités.

Poncez ou comblez les trous qui viendraient déformer votre pelouse artificielle. Seules les grosses imperfections sont à corriger : trous, lambourdes ou caillebotis cassés, ou bien désolidarisés de l’ensemble, angles saillants. Si vous poncez pour retrouver une surface bien lisse, pensez à dépoussiérer votre support en profondeur après ponçage avant de passer à la pose.

Dans le cas de terrasses surélevées, vérifiez la stabilité de vos plots ou pilotis avant de poser votre pelouse artificielle. Profitez de cette intervention pour corriger les pentes si besoin : l’eau de pluie, qui s’infiltre totalement dans le gazon synthétique, suivra ensuite, pour s’écouler, la pente de votre terrasse.

Une fois vos pentes rectifiées et votre support redevenu propre, stable et lisse, la pose du gazon synthétique peut commencer.